Le concept.



Le principe de base du RPG est de contrôler un personnage dont on suit les pérégrinations dans un univers fictif où peut se mêler des éléments de fantasy.

Les principales caractéristiques du genre résident dans l’évolution du personnage. Ce dernier gagne des niveaux et améliore ses statistiques mais doit aussi faire attention à son équipement car il influe aussi sur les statistiques du personnage ; ce qui peut être très utile pour affronter les monstres, à la difficulté grandissante, qui lui barrent le passage. Les quêtes données par des PNJ (personnages non joueurs) sont légion dans les jeux de ce genre.


Un historique général des lieux.



L’histoire des jeux vidéo RPG remonte à la création des jeux de rôle sur table comme Donjons & Dragons dans les années 70.

Le 1er jeu vidéo RPG nommé Dungeon est sorti vers 1975 et reprenait les ingrédients de Donjons & Dragons avec la fiche de personnage et des statistiques à développer. L’interface graphique simpliste permettait tout de même de se repérer dans le donjon en question via un système de carte à révéler au fur et à mesure de l’aventure. Cette version électronique de Donjons & Dragons permet au joueur de s’affranchir d’un maître de jeu. Et surtout, la présence d’éléments graphiques révolutionnaires à l’époque prédisait l’évolution d’un simple jeu texte vers quelque chose de plus visuel afin d’améliorer l’immersion du joueur.

Deux grandes écoles de RPG vont se dessiner par la suite, les RPG occidentaux et les RPG japonais. Les deux ont leurs spécificités et leurs faiblesses.


Les RPG occidentaux :



Ils continuent dans la lignée des Donjons & Dragons, avec un personnage à créer de la tête au pied et des points à répartir librement dans les différentes statistiques. Ces RPG se caractérisent par leur univers bien plus libre et non codifié et par l’ambiance mature et parfois très sombre de certains jeux.

Et pour parfaire le tout, les RPG occidentaux insistent sur l’importance de la liberté d’action et aux choix lors des discussions et n’hésitent pas à mélanger des éléments de gameplay d’autres genres. Par exemple : le mélange FPS et RPG dans la série des Borderlands.

Séries emblématiques : The Elder Scrolls (Morrowind / Oblivion / Skyrim) ; Fallout ; Deus Ex ; Mass Effect ; Fable.


Les RPG japonais :



Considérés comme plus dirigistes et répondant à des codes précis, les RPG japonais séparent les phases d’exploration et les phases de combat et certains éléments de gameplay se retrouvent d’un jeu à l’autre (le système de carte du monde, de combat au tour par tour, d’évolution de caractéristiques dirigiste, etc.).

Le scénario met en scène des personnages répondant à des stéréotypes très marqués : le héros amnésique, le meilleur ami épéiste, la princesse soigneuse, par exemple. Cela se reflète dans le trait manga et presque caricatural des protagonistes.

Par ailleurs, les RPG japonais traitent de sujets comme l’honneur, la vertu, l’écologie ou l’amitié, le tout dans une bienséance relative et l’innocence, quand d’autres jeux occidentaux se permettent d’utiliser la nudité, la grossièreté et le gore sans remords.

Séries emblématiques : Final Fantasy ; Dragon Quest ; Tales of (Phantasia / Symphonia / Vesperia / Graces) ; Star Ocean ; Shin Megami Tensei (Lucifer’s call).


Les sous-genres, définitions.



Les sous genres des RPG sont nombreux et il est parfois difficile de classer certains jeux tant qu’ils sont uniques, voici une liste des principaux sous-genres :

- A-RPG (Action RPG) : Désigne les jeux où les combats sont en temps réel et non dissociés de la zone d’exploration. Ex : Kingdom Hearts ; Secret of Mana.

- Aventure RPG : Désigne les jeux qui bien se rapprochant des A-RPG ont un système plus léger. Le protagoniste est uniquement soumis à des évolutions liés à son équipement (Master Sword !), à sa vie, et à ses capacités (soulever des rochers lourds ou nager). Le meilleur représentant de ce genre est la série des Legend of Zelda.

- T-RPG (Tactical RPG) : Désigne les jeux où les combats se déroulent sur un plateau en damier et où vous dirigez une grande équipe de personnages qui avancent de cases en cases. Ce genre demande beaucoup de réflexion afin d’anticiper les déplacements de l’ennemi. Ex : Fire Emblem ; Disgaea ; Valkyria Profile : Covenent of the Plume.

- Dungeon RPG : Désigne les jeux où la majorité du temps on explore des donjons et le reste du temps on le passe dans la seule ville du jeu où on peut améliorer notre équipement, nos personnages. Ex : Etrian Odyssey ; Persona.

- MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Game) : Désigne les jeux jouables quasiment exclusivement qu’en ligne tels que World of Warcraft ; Aion ; Final Fantasy XI ; Phantasy Star Online ; Secret World. On peut se battre contre les monstres générés (PvE) ou contre d’autres humains (PvP).